Accueil‎ > ‎

Statut OMNIO

Le statut  Omnio

 

1.      Qu'est-ce que le statut OMNIO?

 

Il s'agit d'un statut social préférentiel (du même type que le statut VIPO).

Cela concerne les ouvriers, employés, indépendants, chômeurs, malades,… dont la situation du ménage est financièrement difficile. Cela vous permet d’obtenir l’intervention majorée.

 

2.      Qui peut demander le statut OMNIO ?

 

Toute personne peut demander le statut Omnio à sa mutualité, même si toutes les personnes du ménage ne sont pas membres de la même  mutualité.

Pour pouvoir en bénéficier, vous devez remplir un formulaire appelé «Déclaration sur l'honneur », disponible dans votre mutualité

Si vous répondez aux conditions, votre mutualité vous accordera le statut Omnio le 1er Jour du trimestre qui suit l'introduction de votre dossier complet.

 

Qu'est ce que l'intervention majorée ?

L'intervention majorée permet  à certaines catégories de bénéficiaires de payer un ticket modérateur (quote-part personnelle) moins important lors d'un séjour à l'hôpital, lors d'une consultation chez un médecin, pour  les médicaments, .... Ceci est appelé aussi «  régime préférentiel ».

 

L'intervention majorée concerne les catégories suivantes de bénéficiaires (y compris le conjoint/ partenaire de vie et leurs personnes à charges) pour autant  que leurs revenus ne dépassent pas un certain plafond :

 

    Les pensionnés (es), invalides, veufs/veuves, orphelins(e) s (Ex-VIPO)

    les chômeurs âgés de 50 ans ou plus et au chômage complet depuis un an.

    Les enfants handicapés avec une incapacité physiques ou mentale d'au moins 66%

    les bénéficiaires d'une aide équivalente octroyée par le CPAS

    Les personnes qui bénéficient de la garantie de revenus aux personnes âgées (GRAPA)

    les bénéficiaires d'une allocation aux personnes handicapées prévues par la loi du 27 février  1987.

 

 

Si vous bénéficiez déjà de l'intervention majorée, vous conservez ce droit. Vous ne devez donc pas entreprendre de démarches auprès de votre mutualité pour demander le statut OMNIO .

 

Si vous bénéficiez de l'intervention majorée, mais pas un membre de votre ménage, celui-ci/celle-ci peut introduire une demande dans le cadre de l’OMNIO.

Avec cette demande, tous les revenus du ménage (y compris les vôtres) seront pris en considération.

Si la mutualité accorde le statut Omnio au membre de votre ménage, cela ne change en principe rien pour vous. Vous conservez le droit à l'intervention majorée.

 

Entre dans le calcul pour OMNIO :

Tous vos revenus (professionnels, mobiliers, immobiliers, de remplacement, d'origine étrangère,...). Les revenus professionnels des enfants de moins de 25 ans (par exemple, jobs étudiant) ne sont pas pris en compte dans le calcul des revenus du ménage, si vous remettez la preuve que ceux-ci bénéficiaient  toujours  des allocations familiales durant l'année qui précède l'introduction de la demande (déclaration sur l'honneur).

 

L’intervention majorée simplifiée.


A partir du 1er janvier 2014, les deux statuts Bim et Omnio qui permettent de bénéficier d'un remboursement plus élevé des soins de santé n'en formeront plus qu'un cohérent.


Faisons le point.

Vous êtes déjà Bim ou Omnio?  Rien ne change pour vous. Si nécessaire, la mutualité prendra contact avec vous en cas de changement de situation.

Vous faites partie des catégories sociales qui ouvrent le droit à l’Intervention Majorée  de manière automatique (revenu d'intégration, Grapa, allocations de handicapé, allocations familiales majorées...) ?  Vous n'avez rien à faire non plus. La Mutualité est informée de votre situation et vous contactera pour vous signaler votre nouveau statut et vous envoyer de nouvelles vignettes de mutuelle.


Vous percevez de faibles revenus? La mutualité est tenue au courant de l'existence d'une série d'indicateurs sociaux. Elle est donc susceptible de vous contacter pour vous inviter à introduire une demande d'Intervention Majorée. Mais vous pouvez également vous rendre dans une agence de votre mutualité si vous pensez entrer dans les conditions de revenus (ceux-ci ne peuvent dépasser, pour 2013, 16.743,70 euros, augmentés de 3.O99,72 euros par membre supplémentaire du ménage).


Pour plus d’informations adressez vous à votre conseiller mutualiste.